Quand les Européens soutiennent l’activité des entreprises chinoises du solaire

Le monde entier cherche à basculer d’une énergie fossile à une énergie renouvelable. Le solaire est un domaine d’activité où l’on se trouve à un tournant. Le business est marqué par une forte croissance, mais aussi une forte volatilité. Entre 2007 et 2012, l’activité a cru de 37% par an ! En pleine phase de croissance, les choses évoluent très vite. Un mois dans le solaire équivaut à un an dans bien d’autres activités. La fluidité concurrentielle est forte. La consolidation est en marche. Les guerres de prix font rage. Les entreprises chinoises comme SunTech, Trina Solars ou Yingli, subventionnées par le gouvernement chinois (notamment à travers des prêts à taux réduits), provoquent une baisse des prix des panneaux solaires. Dans ce contexte, des sociétés disparaissent. La société américaine Ever Green a déposé son bilan en 2011.  Energy Conversion Devices (EDC) qui avait reçu un soutien (en milliards de dollars) de l’administration Obama a finalement aussi déposé son bilan. L’Allemand Q-Cells en train de mourir …

Soucieux de promouvoir ces énergies renouvelables, les gouvernements européens ont défini des tarifs d’achat de l’énergie solaire aux producteurs (particuliers et entreprises) très généreux. Le mouvement a été observé notamment en Espagne, en Allemagne, en Italie et en France. Les marchés européens se sont ainsi développés sous l’effet des politiques publiques. Le parc installé s’est progressivement étoffé. Les gouvernements reviennent toutefois sur ces subventions.

Il faut dire qu’il y a de l’ironie dans ces mécanismes. Croyant bien faire en soutenant le prix de l’énergie solaire en Europe, les gouvernements ont en fait d’abord soutenu la production de panneaux photovoltaiques. Or cette production est de moins en moins européenne ou américaine et de plus en plus chinoise. Ainsi, c’est notre bel argent public qui a permis aux fabricants chinois de panneaux photovoltaïques de développer des productions à très large échelle, de cumuler à grande vitesse une expérience décisive dans ces productions. Les Chinois peuvent nous dire merci !

 

Publicités

A propos dominiquejolly

Dominique R. Jolly (Jolly@Webster.ch) est Professeur de Stratégie d’Entreprise à Webster University, Campus de Genève (Suisse). Il est Directeur de la Walker School of Business and Technology.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quand les Européens soutiennent l’activité des entreprises chinoises du solaire

  1. jacques dit :

    Encore plus ironique, en France le leader des nrj renouvelables ( EDF NRJ renouvelable) a un partenariat avec Suntech pour utiliser leur matériels pour tout leur projets.
    Or cette année le grand producteur Français de panneaux solaire Photowatt fait faillite à cause de ces achats massif de panneaux chinois par les gros développeurs Français… mais qui les sauvent de la faillite ?
    EDF ÉNERGIE RENOUVELABLE !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s