Infrastructures en Chine

En 1973, Alain Peyrefitte écrivait : « Les transports en commun demeurent rares, et toujours surchargés. Les trains ne sont ni nombreux, ni rapides : 50 km de moyenne sur le Pékin-Shanghai. Les avions, si nécessaires aux pays de vastes dimensions, restent un luxe exceptionnel. En trois heures, à l’aéroport de Shanghai, agglomération de dix millions d’habitants, nous n’avons entendu décoller ni atterrir aucun avion. » (p. 359). On mesure le chemin parcouru depuis quatre décennies ! Depuis le lancement de la politique de la porte ouverte, la création d’infrastructures précède la demande. Avec l’immobilier, ce sont les réalisations qui constituent la preuve tangible des progrès réalisés par la Chine : infrastructures routières, métro dans les grandes villes, train à grande vitesse, aéroports, etc. Et celles-ci sont un vrai booster de l’économie. Pour combien de temps encore ?

 

Publicités

A propos dominiquejolly

Dominique R. Jolly (Jolly@Webster.ch) est Professeur de Stratégie d’Entreprise à Webster University, Campus de Genève (Suisse). Il est Directeur de la Walker School of Business and Technology.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s